Comment faire un Wheelie ? : l’art du Wheeling moto décrypté (Roue arrière)

Comment faire un Wheelie ? : l’art du Wheeling moto décrypté (Roue arrière)

Dans le vaste univers de la moto, le wheelie ou wheeling est un exploit technique et esthétique qui ne cesse de fasciner ou pas. Synonyme d’audace et de maîtrise, cette figure consiste à soulever la roue avant de sa moto et à rouler sur la roue arrière. Mais comment parvenir à exécuter un wheeling avec brio, sans prendre des risques inconsidérés ?

Les prérequis du wheeling

Connaissance mécanique et respect du matériel Sur le même sujet : Comment enlever rouille chrome moto tuto ?.

Avant de vous lancer, il est indispensable d’avoir une connaissance approfondie de votre monture. Une moto n’est pas seulement une machine : elle a ses spécificités, ses points forts, et ses fragilités. Se familiariser avec le poids, la puissance et le freinage de votre engin est crucial.

Equipement adapté

On ne le répétera jamais assez, la sécurité avant tout. Une tenue adéquate, comprenant un casque homologué, une combinaison, des gants et des bottes est de rigueur. Pensez aussi à vérifier l’état de votre moto : les freins, la chaîne, les pneus. Tout élément défaillant peut transformer votre essai en catastrophe.

Contrôle technique des motos : savez-vous à quoi vous attendre ?
Sur le même sujet :
À partir de 2024, les motos anciennes devront passer un contrôle technique,…

Les techniques pour réaliser un wheeling

Le wheeling à l’accélération Ceci pourrez vous intéresser : Est-il conseillé de mettre des durites transparentes sur carburateur moto ?.

Tout est dans le nom. Cette technique consiste à profiter de la puissance de la moto pour soulever la roue avant. En débutant en première vitesse, il s’agit d’accélérer brusquement tout en lâchant l’embrayage rapidement. Attention, ce procédé requiert une maîtrise parfaite de l’accélération.

Le wheeling au freinage

Moins courant, et peut-être plus technique, cette variante consiste à utiliser le frein arrière pour provoquer le soulèvement de la roue avant. En roulant à une vitesse modérée, appliquez un freinage sec sur la roue arrière. L’inertie et le freinage produiront l’effet recherché.

Le wheeling assisté

Certains passionnés utilisent des rampes ou des obstacles pour faciliter le soulèvement. Bien que cette méthode puisse simplifier l’initiation, elle ne donne pas le même sentiment de maîtrise que les techniques précédentes.

Comment transformer une remorque normale en remorque moto ?
Sur le même sujet :
Le transport d’une moto n’est pas toujours une tâche aisée, surtout si…

Astuces pour perfectionner son wheelie

Trouver son équilibre A voir aussi : Quel conseils sur l’achat d une moto d’occasion ?.

Réaliser un wheeling, c’est aussi une question d’équilibre. Au fur et à mesure de vos tentatives, tâchez de trouver le “point d’équilibre” de votre moto, ce moment où elle semble flotter sur sa roue arrière, ni trop en avant, ni trop en arrière.

Maîtriser le frein arrière

Il est votre meilleur allié. Si vous sentez que vous basculez trop en arrière, un léger coup de frein arrière permet de redescendre la roue avant. A l’inverse, accélérer peut vous aider à relever la moto si elle retombe trop vite.

S’entraîner, encore et toujours

La répétition est la mère de toutes les compétences. Trouvez-vous un endroit sûr, loin de la circulation, pour pratiquer à loisir. Les parkings déserts ou les terrains privés peuvent être des lieux idéaux.

Lire aussi :
Tombés amoureux de leur moto, les motards s’aventurent à personnaliser le « look »…

Les risques associés et comment les minimiser

Connaître ses limites

Il est impératif d’approcher le wheeling avec humilité. Chaque motard a ses limites, et il est primordial de les respecter. Ne soyez pas trop pressé, la maîtrise viendra avec le temps.

Prévenir les chutes

Inutile de préciser que le risque de chute est bien réel. Pour minimiser les dégâts, certains optent pour des protections latérales, aussi appelées “patins”, qui protègent la moto en cas de basculement sur le côté.

Conserver un bon état d’esprit

Le wheeling, bien que technique, doit rester un plaisir. Si la frustration ou la fatigue s’installent, faites une pause. Une tête reposée est toujours plus efficace.

Le wheeling est un art qui mêle technique, équilibre et respect de la mécanique. Avec patience, pratique et prudence, vous pourrez rejoindre les rangs de ces motards capables d’exécuter cet exploit avec élégance et maîtrise. Le voyage promet d’être aussi passionnant que la destination.

Pierre Ponardier

Passionné de moto, Pigiste/Blogueur, Pierre Ponardier a dirigé plusieurs régies WEB. Il anime le blog Actu-moto qui retransmet les news de cet univers, il collabore régulièrement avec des revues US et UK.